Site web chrétien
Les prêtres sont-ils déconnectés de la réalité ?De toutes les nations
Faites des disciples et baptisez-les
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

TEMPS FORT ► Le démon dans la vie spirituelle | Remigration : fantasme ou nécessité ? | Les Templiers | Farida Belghoul sur la théorie du genre à l'école | Christianophobie : le constat inquiétant! | La Marche pour la Vie | Les prêtres sont-ils déconnectés de la réalité ? | Trop pur pour être catho | Pourquoi le célibat des prêtres? | Le denier du culte
Abonnez-vous à la lettre de diffusion pour être à jour

Trop pur pour être catho

Y a un truc vraiment pas clair dans cette école de commerce, c’est pire que suspect. Comme dirait mon père quand il veut faire hurler maman « ça renarde velu ». C’est simple, y a trop de cathos pour que ce soit honnête. Incroyable, tu peux pas faire un pas sans marcher sur un chrétien qui traine ! Doit y avoir un nid quelque part sous un lavabo ou dans la réserve de stylos vélédas. La seconde option, c’est les chinois qui me tendent un méga-piège trop bien ficelé (cette thèse n’est pas à écarter).

Et justement quand deux cathos se rencontrent, qu’est ce qu’ils se racontent ? Je vous laisse finir la blague.

Je discutais donc avec un mec du rugby franchement cool il y a quelques jours, appelons le Michael Jordan (un mec catho sinon mon intro sert à rien, faut suivre un peu). On parlait de l’hiver qui vient et du printemps qui viendra après, des ballades en automne et de la paix dans le monde jusqu’à ce qu’il mette le doigt sur un truc que je ne supporte pas chez certains de nos brothers. Le truc qui me rend dingue par excellence. Et pourtant si vous suivez le blog vous en avez vu défilé des réflexions pas tendres*, mais là au-dessus y a le soleil. Michael me racontait son échange « un peu » tendu avec une paroissienne qui évoquait son refus de voir sa fille depuis son avortement. Ce jour-là Michael Jordan a explosé. J’aurais dégoupillé aussi.

Ceux qui me connaissent savent que je suis très carré à propos de l’avortement, et MJ pense plutôt comme moi, mais là on ne parle même pas de ça et il aurait pu s’agir de 1000 autres trucs. On parle du plus beau contre-témoignage que tu puisses faire au nom de Jésus. Je vous le refait en plus schématique : comme un de tes proches commet un péché qui te choque profondément, peu importe s’il a des conséquences traumatisantes pour lui, tu décides en toute logique de lui pourrir la face, d’ailleurs tu vas plus le voir parce que tu as trop honte de ce qu’il est. Mieux ! C’est pas un proche comme les autres, c’est ta propre fille. Le top du top ? Tu le fais au nom de Jésus…

Mais allo, c’est quoi ce délire ?! Je suis sûr que cette dame se plaint souvent de trouver les églises trop peu remplie, ben elle a du bol car l’une des explications se trouve juste là, dans sa salle de bain. Comment un chrétien peut passer son temps à dire « soyez plus cool avec votre prochain » ou « il faut remettre de l’humanité au milieu de notre société » et après se comporter ainsi…

Evidemment que la situation est grave, et qu’avant tu donnes tout ce que t’as pour l’éviter. Mais une fois que le mal est fait, arriver derrière avec des sabots gros comme je sais pas quoi et cracher son mépris à la figure d’une personne fragilisée (et souvent en souffrance, si on parle de ce genre de drames)…Faudra m’expliquer où est l’amour dont on nous parle tout le temps à la messe. Si c’est pour agir, ça sert à rien d’aller communier le dimanche.

Dans quelle version de la Bible Jésus se ramène et dit « Rasez la tête de cette femme adultère » ? « Démontez-la avec vos caillasses qu’on en parle plus, et puisqu’on est là laissez-moi la fin » ? Que celui qui n’a jamais péché…

Bien sûr certains ont une vie plus condamnable que d’autres, mais on se traine tous des casseroles, du Pape à moi en passant par vous. Personne n’est digne de Dieu, personne. Alors dire « Au nom du Seigneur, ce qu’elle a fait est trop grave pour que je lui pardonne et la soutienne », c’est dire « je n’ai rien compris, d’ailleurs je suis un gros demeuré qui se prend pour le Créateur ». Paille, poutre et tout le bazar…

Un jour, faudra peut-être se souvenir que ce sont les pécheurs qui ont invité Jésus à grailler un bout à la maison, et les grands croyants exemplaires qui balançaient des saloperies dans son dos. Ca tombe plutôt bien, c’était les publicains et les prostitués que le Christ était venu voir, ceux qui avaient besoin d’aide pour changer de vie, ceux que les pharisiens regardaient de haut parce qu’en tant que grenouilles de bénitiers ils étaient quand même vachement trop purs. Le Christ c’est le combat du péché par l’amour, par la main tendu, le mépris on le trouvait de l’autre côté de la barrière.

« Tu vas manger chez un collecteur d’impôt ? Trop la honte ! JC = Looser ! ». Peut-être, en attendant c’est Marie Madeleine que Jésus a choisi comme premier témoin de sa résurrection. Moi je dis ça…

Alors vous allez me dire que cela ne représente qu’une infime minorités d’entre nous, et je suis d’accord. Que ça fait partie d’un autre temps, j’espère. Mais on en connait des tous, des dégoûtés de Dieu à cause de comportements de ce genre. Parce que quand nous jugeons les gens ainsi, c’est l’ensemble de l’Eglise qui est jugée en retour. Dans tous les groupes, des clubs de tunning aux grands cercles parisiens, on condamne, on méprise, on aime se sentir meilleur que l’autre, c’est humain. Mais l’exception, ça devrait être nous.v

Une église, c’est ouvert à tous. C’est l’endroit où tu dois pouvoir trouver le réconfort, le soutien, l’écoute quand on te l’a refusé partout ailleurs, quoique tu aies fait. En tout cas c’est ce qu’on m’a appris depuis que je suis petit, et imaginer qu’on veuille en fermer la porte à quelqu’un me rend dingue. Ca vaut pour le pardon, et ça vaut pour l’amour.

Alors si tu as envie de faire partie d’un petit club fermé de gens biens, tu es tombé au mauvais endroit. Et si tu estimes qu’être un croyant de haut niveau te rends plus digne du Christ que le plus perdu des athées, tu as gagné le droit de tout reprendre à zéro. Et de te faire expliquer la Bible.

Ma grand mère aimait les prêtres qui ne la fâchaient pas avec l’Eglise. J’aime les chrétiens ouverts et humains, ceux qui ne me fâchent pas avec mes frères.

Quelques commentaires:

Quand j’habitais chez mes parents, il y avait presque toujours un laïc qui donnait la communion. Je ne sais pas si tu as fait un article à ce sujet, je vais chercher, je serais preneuse. Quand la messe était animée par « les jeunes », ben, on demandait auxdits jeunes. Pour la kermesse paroissiale, donc cette année-là c’étaient les jeunes. La communion, déjà, je n’ai jamais eu à la donner à quelqu’un qui n’était pas en état, donc à la refuser. Eh bien je ne sais pas comment j’aurais réussi à gérer cette situation. Donc, fête paroissiale=affluence de gens des patelins voisins, des qu’on ne connaît pas vraiment, ou pas du tout. Et à la sortie de la messe, l’autre jeune qui donnait la communion avec moi se fait alpaguer par une des grenouilles de bénitier de la paroisse, une qui connaît tous le potins sur tout le monde dans tout le canton. Le reproche : elle avait donné la communion à une divorcée-remariée ! Oh le scandale, elle ne la lui a pas refusée. Elle s’est tellement fait engueuler qu’elle en a pleuré. Alors voilà, quand on donne la communion, il faudrait qu’on sache tout des gens qui viennent la recevoir, et qu’on se permette de les juger. Donc de se croire mieux qu’eux. Mais cette grenouille-là, qui nous faisait des reproches, n’aurait elle-même jamais accepté de donner la communion. Donc elle arrive à combiner la prétention et l’humilité. Ou peut-être avait-elle la prétention d’être humble ? J’ai prié pour elle… Qu’est-ce qu’on peut faire d’autre ?

Sur ce point je me souviens qu’un évêque racontait qu’il organisait des week-end pour les divorcés remariés, au cours duquel il expliquait entre autre pourquoi l’Église demande à ce qu’ils ne communient pas et qu’il pouvaient faire une communion de désir. Le week-end se terminait par une messe, et certains des divorcés remariés se sont approchés pour communier (les autres recevant une bénédiction . Il ne leur à pas refusé la communion, car le Seigneur laisse à tout le monde sa pleine liberté.

Quand tu lis ces deux témoignages, tu sais quand même d’emblée quelle attitude Dieu attendrait de nous. L’histoire que nous raconte Agnès, c’est vraiment l’exemple type du truc qui peut té dégoûter de la messe et te rendre les chrétiens insupportables. Ca fait du bien de voir les évêques donner ce genre d’exemple, vraiment. « Leurs lèvres disent mon nom, mais leur coeur est loin de moi » A quoi ça sert de squatter l’église 24/24 si c’est pour être plus attachée aux dogmes qu’aux hommes. Après Agnès je crois que tu as fais ce que tu pouvais, on a pas vocation à sauver le monde non plus.

Je suis tout à fait d’accord sur cette analyse, et je souhaite que ceux qui lisent se posent la question par rapport aussi aux prostituées. J’ai une de mes amies, qui m’a fait la confiance de me dire qu’elle s’est prostituée des années (je la connaissais déjà à cette époque mais elle n’a osé me le dire qu’après, quand elle a été sûre que je ne la rejetterais pas). Parce que le jugement porté aussi sur moi, parce que je fréquente une ancienne prostituée n’est pas tendre. JC a du beaucoup souffrir car on ne peut pas impunément, sans s’attirer les foudres des « bonnes » âmes, fréquenter des prostituées ou des pécheurs..

Voilà quelques nouvelles têtes sur ce blog, cela fait plaisir ! Bonjour à vous ! J’ai l’impression que cet article a tapé juste ! Je suppose que nous avons déjà tous vécu cette situation (dans un rôle ou dans un autre): qui pourrait croire bien faire en condamnant cette fille dont tu parles dans l’article ? Qui pourrait oublier qu’un jour, quelqu’un nous a dit « je suis venu soigner les malades, et non les biens-portants » ? Et pourtant, on peut tous se retrouver à juger notre prochain, parfois de manière sentencieuse ou hautaine. Alors vigilance…

En effet, c’est un article coup de poing, le genre d’article qui te retourne complètement et qui te fait remettre les pendule à l’heure.. et de temps en temps, ça fait du bien. Et puis surtout très belle conclusion. On rappelle souvent que notre religion est la religion de l’amour, et que si ça peut paraître facile à comprendre au début, c’est en fait pas si facile que ça à pratiquer au quotidien et que justement apprendre à aimer est (ou devrait être) l’école de tout chrétien. En revanche, on oublie souvent que notre religion est aussi et surtout la religion du pardon, le pardon infini de Dieu. Et ça aussi, on met du temps à bien le comprendre et souvent encore plus de temps à apprendre à le pratiquer. Voilà donc un article comme je les adore, un article qui nous fait relever les yeux vers le Christ quand on en a le plus besoin.

Et oui, cette paroissienne n’a visiblement pas tout saisi du message du Christ qui a pardonné jusque sur la croix « Père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Prions pour cette paroissienne et sa fille, pour qu’elles se réconcilient et pour que le Christ est la place centrale dans leur vie. Seigneur Jésus nous t’en prions par l’intersession de l’enfant avorté qui est aujourd’hui auprès de toi dans ton royaume. Que tous ceux qui le veulent s’unissent avec moi dans cette prière.

Je suis allé tout à l »heure à la messe anticipée (il faut bien s’organiser pour pouvoir voir la finale sans rater la messe) et l’Évangile était sur les deux principaux commandements (Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toutes tes forces et de toute ton âme/tu aimeras ton prochain comme toi même Dans son homélie, le prêtre nous a rappeler qu’il faut pardonner 70 fois 7 fois(comprendre toujours) comme Jésus l’a dis à pierre. J’ai tout de suite repensé à cet article, comme quoi le seigneur nous fait des clins d’œils parfois. PS: J’ai une vidéo qui pourrait aller dans la rubrique ils l’ont dit (où plutôt ils l’ont fait) qui devrait te plaire. Je l’ai trouvé sur le mur de Glorious. Et le commentaire de Glorious: "Nous vous partageons une vidéo « incroyable » et rare ! Hier soir Fernando Torres attaquant de Chelsea faisait son grand retour sur les terrains. Son ami pour le soutenir ne lui a pas tapé les fesses ou frictionné les cheveux, non, il a prié sur lui et l’a béni. C’est un signe très beau qu’un Chrétien doit agir de PARTOUT ! La foi n’est pas un acte privé.".

Initialement posté sur le site Kto and the city

Le 20 octobre 2011

Poursuivre la lecture vers des articles sur des thèmes similaires: Arnaud Dumouch, Le démon dans la vie spirituelle, Lire la Bible, Psaumes, Jim Caviezel, Maria Valtorta, Le baptême de feu, Refaçonner l'homme, Le Pape François, Les évêques de France, Le cardinal Barbarin, Le Saint Siège, Benoît XVI, L'Église, Les soldats de Satan.

✉ Pour entrer en contact avec le « site web chrétien » ou pour apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue, envoyez-moi un email. Merci, et que Dieu vous bénisse.

☑ Pour vous abonner à ma lettre de diffusion:

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Tous droits réservés © 2011 - 2019 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux