Site web chrétien
Arnaud Dumouch sur le « site web chrétien »De toutes les nations
Faites des disciples et baptisez-les
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

TEMPS FORT ► Le démon dans la vie spirituelle | Remigration : fantasme ou nécessité ? | Les Templiers | Farida Belghoul sur la théorie du genre à l'école | Christianophobie : le constat inquiétant! | La Marche pour la Vie | Les prêtres sont-ils déconnectés de la réalité ? | Trop pur pour être catho | Pourquoi le célibat des prêtres? | Le denier du culte
Abonnez-vous à la lettre de diffusion pour être à jour

Les Templiers

En 1078 les Turcs seldjoukides chassent de Jérusalem les Arabes fatimides qui gouvernaient la région depuis Le Caire. Les Turcs massacrent la totalité de la population de Jérusalem et soumettent les chrétiens de Terre sainte aux vexations et à l'esclavage (source: Wikipedia). L'accès à la Ville sainte était relativement libre jusque là pour les pèlerins chrétiens, or les Turcs barrent dorénavant la route de Jérusalem.

La première Croisade

Le 27 novembre 1095 au cours du concile de Clermont, le pape Urbain II lance un appel à la croisade pour porter secours aux chrétiens d'Orient et libérer la Terre sainte. Quatre ans plus tard, la prise de Jérusalem (1099) sonne le succès de la première croisade. Les pèlerins chrétiens recommencent à affluer en Terre sainte.

Avoir rétabli l'accès à Jérusalem n'empêchaient pas les pélerins de se faire dévaliser sur les routes de Terre sainte. L'objectif des Templiers sera de protéger les pélerins. Leur nom officiel était "Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ", ils prirent le nom de Templiers car ils s'installèrent dans la mosquée al Aqsa construite sur les fondations du Temple de Salomon détruit par les Romains en 70 après Jésus Christ.

Création de l'Ordre des Templiers

L'ordre des Templiers a été créé quelques années après les chevaliers Hospitaliers, à peu près au même endroit et pour des raisons similaires. Entre 1118 et 1127, les neuf chevaliers à l'origine de l'Ordre templier commencèrent à protéger les pélerins en tant que nobles laïcs, en habit séculier encore car ils n'avaient pas reçu la Règle monastique. Ils étaient si pauvres qu'à deux ils montaient un seul cheval (c'est pourquoi leur sceau montre un cheval monté par deux cavaliers).

Recevant des donations de la part du peuple et des autorités, il devint nécessaire de réglementer leur association, à la fois gens d'épée et gens de religion.

Sous l'autorité du pape Honorius II, Bernard de Clairvaux rédigea les statuts de l'Ordre et leur donna la règle en 1128. Les Chevaliers reçurent le vêtement blanc, symbole de la pureté de leur vie, et la croix rouge qui leur conféra le nom de Chevaliers de la Croix-Rouge. En 1146, le pape Eugène ajouta "la croix rouge à deux barres". Les nombreuses illustrations que nous voyons de la croix à double barreau sont donc tout à fait appropriées.

Un Ordre militaire

Les chevaliers français Godefroy de Saint Omer et Hugues de Payens ont créé les Templiers spécifiquement comme ordre monastique et militaire, sans prétention de charité ni d'aide aux malades contrairement aux Hospitaliers. La reconnaissance papale de l'ordre fut donnée lors du concile de Troyes en 1128. Sur l'influence de Bernard de Clairvaux, des règles spartiates similaires à celles des moines cisterciens furent établies. Hughes de Payens, maître de la petite communauté, s'y rendit accompagnés des frères Godefroy de Saint Omer, Rolant, Geoffroy Bisol, Payen de Montdidier et Archambauld de Saint Aman.

La hiérarchie de l'ordre était composée du grand maître, des chevaliers, des aumôniers et des sergents. Seuls les chevaliers portaient les manteaux blancs avec la croix rouge. Les Templiers ont acquis une réputation de grands guerriers lors des batailles de défense de la Terre Sainte.

Alors aux mains des Templiers et de Gérard de Ridefort, Jérusalem tomba aux mains des musulmans en 1187. Les Templiers se retirèrent d'abord à Antioche, puis à Acre (la ville portuaire d'Akko) ainsi que plusieurs autres places fortes qu'ils s'obstinaient à défendre.

La chute d'Acre

Après avoir perdu Jérusalem, les Templiers ont été basés à Acre pendant un siècle. Le 28 mai 1291, date de la prise de la ville et du massacre de ses habitants, le port d'Acre tombe à son tour aux mains des musulmans. Guillaume de Beaujeu, 21e Grand Maître de l'Ordre du Temple, ainsi que Matthieu de Clermont, maréchal des Hospitaliers, meurent dans la bataille. Leur sacrifice vise à protéger la fuite du Templier Thibaut Gaudin qui « s’embarque pour Sidon et de là pour Chypre, avec le trésor et les reliques de l’Ordre. »

Les Templiers survivants furent les derniers à partir, d'abord pour Césarée puis pour Chypre souvent sur des bateaux vénitiens. C'est la fin des Croisades et du royaume franc de Terre sainte. À Chypre, les Templiers étaient basés à Limasol, mais leur siège était établi au monastère du Temple à Paris. Lors de son passage à Sidon (Liban) Thibaut Gaudin est élu nouveau Grand Maître, ensuite à partir d'avril 1292 son successeur est Jacques de Molay.

Le trésor des Templiers

Les Templiers se donnent la mission de mettre à l'abri les trésors sauvés du désastre de Terre sainte. Parmi ces trésors, l’Arche d’Alliance qu'ils auraient retrouvée sur l’emplacement du Temple de Salomon à Jérusalem. Dans la Bible le prophète Jérémie indique que lors de la prise de Jérusalem par les Babyloniens au 6ème siècle avant JC, l'Arche d'alliance fut dissimulée pour ne pas être prise par les Babyloniens. Tout porte à croire que l'Arche d'alliance est donc restée à Jérusalem, jusqu'à ce que les Templiers la découvrent en creusant l'emplacement du temple de Salomon où ils étaient installés.

Les Templiers comme banquiers

Les membres qui se sont joints aux Templiers ont prêté serment de pauvreté et ont donné tout leur argent, leurs objets de valeur et leurs biens à l'Ordre. Entre ces vastes "cadeaux", les trésors des batailles et les énormes subventions du pape, les Templiers ont amassé une véritable fortune.

Les Templiers ont naturellement développé un vaste système bancaire résultant du transport d’argent et de trésors entre la Palestine et l’Europe, ainsi que du prêt d’argent aux pèlerins se rendant en Terre Sainte.

La chute des Templiers

L'énorme richesse et le pouvoir des Templiers suscitaient à la fois la cupidité et l'envie. Ayant l'oeil sur les énormes réserves d'argent et le système bancaire des Templiers, le roi de France Philippe le Bel était allé chercher des emprunts auprès des Templiers pour financer ses guerres. Selon plusieurs récits, les Templiers ont refusé la demande d’argent de Philippe IV. D'autres récits disent que le roi a voulu éviter de rembourser les emprunts qu’il avait déjà contractés.

Le premier Vendredi 13

Le vendredi 13 octobre 1307, sur ordre du roi de France, tous les Templiers de France ont été arrêtés et emprisonnés. Le "vendredi 13" est considéré comme un jour de malchance depuis cet événement.

Crimes allégués et punitions réelles

Les Templiers étaient accusés de satanisme et de nombreux autres actes et pratiques "contre natures". Plusieurs des accusations peuvent avoir été fabriquées de toute pièce, mais certaines pourraient être des distorsions des rites secrets des Templiers. Les aveux obtenus de la part des Templiers ont été obtenus sous la torture. Ceux qui n'ont pas parlé ont été reconnus coupables de refus de "se confesser".

De nombreux Templiers de France ont été condamnés à la peine capitale, notamment le Grand Maître Jacques de Molay qui a été envoyé au bûcher en 1314, près de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Dissolution de l'Ordre

Au début de la purge, Philippe le Bel commença à contraindre les papes à excommunier les Templiers. Il a tenté de faire kidnapper le pape Boniface VIII. Le roi a été excommunié, mais Boniface est décédé des suites de la tentative d’enlèvement. Le pape Benoît XI leva l'excommunication du roi Philippe, mais ce fut son successeur, le pape Clément V, qui finit par suivre le roi et, lors du concile de Vienne en 1312 il fit dissoudre l'Ordre des Templiers dans le monde entier. Le pape Clément V est également connu pour avoir établi la Papauté à Avignon.

La richesse et les propriétés qui appartenaient aux Templiers ont été officiellement attribuées aux Chevaliers Hospitalers. Mais en France, le roi Philippe de Bel avait confisqué toutes les possessions des Templiers au début, en 1307, et n'en avait pas beaucoup transféré aux Hospitaliers. En Angleterre, le roi Édouard II s'empara des terres et des possessions des Templiers, y compris le Temple à Londres, et n'a rien transmis aux Hospitaliers.

Une organisation désormais secrète

Après la fin déclarée des Templiers en 1312, l'Ordre a continué à fonctionner en secret, Jean-Marc Larmenius étant le premier Grand Maître de l'organisation désormais secrète. L'Ordre a ensuite poursuivi ses activités sans interruption. En 1705, un congrès de templiers à Versailles élit Philippe, duc de Orléans, grand maître. Ce Philippe (le Régent) devint régent de France en 1715. Avec désormais un Régent et un Grand Maître, l'Ordre du Temple fut renouvelé et légitimé en tant qu'Ordre militaire de chevalerie laïque.

Après la mort du Régent en décembre 1723, les Grands Maîtres se succèdent jusqu'en 1776, par les trois princes de Bourbon, le duc de Cosse Brissac (jusqu'à son exécution lors de la Révolution française de 1782) et Radix de Chevillon. Au début du 19e siècle, l'Ordre prend de l'expansion, avec plus de 20 couvents en France et des prieurés établis en Europe.

L'héritage des Templiers

Les Templiers ont ramené du Proche Orient certaines coutumes et ont laissé un héritage de forteresses et de sanctuaires partout en Europe. Leur architecture est réputée pour la qualité de ses pierres et leur savoir-faire en maçonnerie ont par la suite a aidé les Européens à construire les grands châteaux et certaines églises du Moyen Âge.

Carte des Templiers du Larzac

Dans le Larzac (à 10 ou 20 km au sud de Millau et à 100 km au nord-ouest de Montpellier), cinq villages templiers fortifiés ont conservé leurs murs de défense et leurs édifices médiévaux.

Sites des Templiers Sud-Est de la France

Voici quelques endroits de la Provence et de la France où les Templiers ont été établis:

Biot - les Comtes de Provence ont donné Biot aux Templiers en 1209, Cairanne - Les Templiers ont régné ici, avant de le transmettre aux Hospitaliers, Le Fugeret - les Templiers ont défriché la terre pour la cultiver, Gréoux-les-Bains - le château des Templiers domine la ville, Lapalud - Co-dirigé par les Templiers jusqu'au 11ème siècle, Lorgues - La Commanderie des Templiers du Riou construite ici en 1156, Richerenches - la première commanderie des Templiers y est située, Senez - ce petit village comote une commanderie templière, Trigance - la légende dit qu'un trésor des Templiers est caché dans le château, Vacqueyras - Y fut établie la règle des Templiers, Elancourt - une commanderie des Templiers y était située, entre Maurepas et Trapes.

Dans les Alpes-Maritimes, les Templiers se sont installés dans les anciens sites romains, dont Vence, Broc, Gattières, La Gaude, Tourrettes-sur-Loup et Saint-Laurent-de-Var, au nord-ouest de Nice.

La Verie se trouvait dans la Commanderie des Templiers à Saint-Martin-de-Vence, juste au nord de la ville. (Aujourd'hui, le site est un hôtel-restaurant chic). Le commandeur de Saint-Martin-de-Vence a été arrêté à 5 heures le vendredi 13 octobre 1307 par le vigan de Saint-Paul. Selon une légende, Saint-Martin-de-Vence contient un trésor perdu des Templiers et le chancelier allemand Adenauer était un visiteur fréquent sur ce site à la recherche de ce trésor.

Saint-Martin-de-Vence contrôlait la route au nord de Vence et était elle-même protégée par le camp situé au sommet du Baou des Blancs, la haute falaise surplombant la ville. Le Baou des Blancs était un mur ovale au sommet de la falaise, réoccupé par les "Pénitents Blancs" (d'où le nom du baou), puis fortifié par les Templiers.

Le site de La Gaude était l'ancien Castro de Gauda, ​​également appelé "Puget Treize Dames", et plus récemment le grand château templier de La Gaude. La Gaude, entre Saint Jeannet et Gattières, occupait une position stratégique surplombant le Var et contrôlant une importante route menant à la mer. À la chute des Templiers, il devint la propriété des Villeneuves.

Poursuivre la lecture vers des articles sur des thèmes similaires: Arnaud Dumouch, Le démon dans la vie spirituelle, Lire la Bible, Psaumes, Jim Caviezel, Maria Valtorta, Le baptême de feu, Refaçonner l'homme, Le Pape François, Les évêques de France, Le cardinal Barbarin, Le Saint Siège, Benoît XVI, L'Église, Les soldats de Satan.

✉ Pour entrer en contact avec le « site web chrétien » ou pour apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue, envoyez-moi un email. Merci, et que Dieu vous bénisse.

☑ Pour vous abonner à ma lettre de diffusion:

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Tous droits réservés © 2011 - 2019 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux