Soutien à Benoît XVI

En ces temps où la presse laïque se déchaîne contre le Pape Benoît XVI, les chrétiens du monde entier doivent se positionner avec les catholiques et manifester au Pape leur soutien public. C'est le but de cet article, qui prend position et s'inscrit en soutien à Benoît XVI.

En tant que chef visible de l'Église catholique, le pape Benoît XVI est une cible facile pour la presse et les médias séculiers. La rancune anti-catholique mêlée à la recherche de sensationnalisme incitent certains journalistes laïcs à mener des attaque ad hominem contre le pape. Or ces attaques personnelles visant à Benoît XVI ne sont pas justifiées et reflètent la croissance d'une rhétorique anti-catholique de plus en plus omniprésente dans les médias. L'objectif est de discréditer les activités des prêtres, des évêques et des religieux des deux sexes qui servent fidèlement les catholiques du monde sans pour autant être impliqué dans aucun scandale.

Les cas d'abus sexuels qui ont fait surface dans le monde catholique sont pour la plupart très datés et voir franchement anciens. Lorsque de tels cas sont signalés, les catholiques et tous les observateurs doivent s'interroger. La presse ne s'intéresse que seulement maintenant à ces cas, alors que des allégations d'abus ont été signalés depuis des décennies par des dizaines de victimes. Il s'agit bien d'une campagne médiatique, concentrée et agressive contre l'Eglise catholique.

Il ne faut trouver évidemment aucune justification ni excuse aux abus de toutes sortes ayant été commis de la part de prêtres, évêques ou religieux. Par contre il faut s'interroger tout simplement, pourquoi a-t-il fallu autant de temps pour que cela commence à intéresser la presse ? Surtout concernant les cas impliquant des prêtres qui sont morts depuis longtemps. Soyons honnêtes, la véritable préoccupation des médias n'a rien à voir avec l'intérêt des victimes.

Il est temps pour les représentants de l'Eglise catholique de mettre en oeuvre une politique de tolérance zéro. Une orientation claire est nécessaire, et doit commencer dés les premières allégations contre tel ou tel clerc. Lorsque des allégations sont faites envers un prêtre catholique, la Justice doit être immédiatement notifiée et la victime doit porter des accusations criminelles contre le prêtre accusé. Lorsque des allégations sont faîtes, le prêtre doit être retiré du ministère actif en attendant les résultats de l'enquête pénale et dans l'attente des accusations criminelles.

Si la victime n'est pas disposée à engager des poursuites judiciaires contre le prêtre, on en reste donc à de simples allégations. Qui peuvent s'avérer de la calomnie ! Car au fond, un accusé est présumé innocent jusqu'à ce qu'une preuve de sa culpabilité soit présentée devant un tribunal. Il n'y a que la Justice qui peut se prononcer. Beaucoup de prêtres ont eu leur vie religieuse ruiné par les allégations sans aucun fondement, qui a violé leurs droits et en ont fait des victimes aussi.

En ce qui concerne le Pape Benoît XVI, les catholiques doivent se rassembler autour du Saint-Père. Sa persévérance dans le traitement de ces douloureux scandales doit continuer, c'est pourquoi nous devons le soutenir aussi bien par nos actions que par nos prières. En France les blogs catholiques ont commencé à montrer la voie, en publiant des articles qui soutiennent le Saint-Père et rétablissent des vérités sciemment oubliées par les journalistes. De façon générale les catholiques du monde entier doivent se montrer persévérants dans leur soutien au pape Benoît XVI et inciter les médias à arrêter les attaques contre lui.

Si n'importe quel autre leader religieux avait été attaqué publiquement par les médias séculiers, il y aurait eu un djihad religieux, un boycott, un arrêt de travail voir même une attaque militaire comme celles que perpètrent les forces aériennes israéliennes en Palestine. Les musulmans ne tolérerait aucune représentation inappropriée du prophète de l'Islam, le grand rabbin de Jérusalem ne sera jamais soumis à de telles attaques personnelles et un certain nombre de stars auto-proclamées de Hollywood n'auraient jamais toléré une quelconque critique de leurs croyances ou comportements personnels même quand ils sont fantaisistes.

Les catholiques devraient s'en inspirer. Nous ne devrions jamais tolérer de telles campagnes médiatiques contre notre Pape, notre Église catholique ou notre foi chrétienne. Quelles que soit la réalité des allégations d'inconduite ou d'abus contre un membre du clergé catholique, le déchaînement médiatique contre le Pape Benoît XVI est douteux et injustifié. En tant que catholiques nous devons défendre le pape, notre foi et nos croyances sacrées. Il faut prendre nos distances avec tous ceux qui continuent de persécuter notre Saint-Père. Une guerre est menée contre l'Église catholique tout entière par le biais du terrorisme journalistique, visant à mettre un terme au pontificat de Benoît XVI.

Les journalistes laïcs qui font dans le sensationnalisme et travaillent à des fins anti-catholiques devraient vraiment prendre du recul. Au minimum, ils feraient bien d'examiner de plus près les contributions de l'Église catholique à l'histoire de l'Humanité.

Lire d'autres articles relevant de la foi chrétienne.

➽ Page en ligne depuis le 30 avril 2010

Auteur: Malchiel
La reproduction de ce texte sur vos blogs est autorisée en citant la référence:
<a href="http://chretien.mywebcommunity.org/soutien.html">Soutien à Benoît XVI</a>

Vous souhaitez apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue sur le « site web chrétien », il suffit d'entrer en contact avec moi. Merci, et que Dieu vous bénisse.

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux