Racines chrétiennes

En lui-même, le message du Christ n'est pas né en Occident. Apparu en Palestine au sein de la communauté juive, le christianisme a mis plusieurs dizaines d'années avant de se répandre dans tout l'Empire romain. C'est au prix de persécutions sanglantes qui ont duré plusieurs siècles que nos ancêtres ont progressivement adopté la foi chrétienne. Aujourd'hui grâce à l'action des missionnaires, la foi en Jésus Christ est partagée par des centaines de millions de chrétiens qui disent aujourd'hui le « Notre Père » dans tous les pays du monde.

Être chrétien

Être chrétien, c'est considèrer que si tout dépend de Dieu et tout chemine vers Dieu, c'est de façon sensée et rationnelle que notre action s'insère au sein de ce mouvement. Les décisions morales et spirituelles prises à chaque moment de la vie de ceux qui disent « je crois en Dieu » sont donc orientées vers un horizon centré sur le triomphe de Jésus Christ. Dans ce sens, la civilisation européenne héritière de l'Empire romain et de la philosophie grecque s'est bâtie sur le message du Christ.

Le Christ n'est pas venu pour créer une civilisation, mais pour sauver tous les hommes. Cependant toutes les civilisations traversées à un moment ou à un autre par le message du Christ en ont été bouleversées. C'est évidemment le cas de la civilisation européenne, profondément traversée par le message d'égalité de tous les hommes devant Dieu. Dieu n'est pas un tyran auquel il faut se soumettre, au contraire c'est un Dieu d'amour qui ne s’intéresse qu’à la dignité de la personne et à sa liberté. Cette liberté si fondamentale dans la culture européenne nous vient du christianisme.

Les élites contre l'héritage chrétien

La tentation de se débarrasser du message du Christ a toujours été forte au sein des élites. Les chrétiens sont des empêcheurs de jouir en toute tranquillité des plaisirs du monde. A partir du XVIIIème, les élites en Europe vont chercher ouvertement à détruire l'héritage chrétien si dérangeant. La franc-maçonnerie fut à la tête de ce combat, avec les philosophes dits « les Lumières ». A partir de la révolution de 1789, le pouvoir politique va chercher à s'inféoder le religieux pour mieux contrôler les consciences. or c'est incompatible avec le message du Christ, qui distingue fermement Dieu et César.

A partir de là, les élites politiques et économiques vont chercher à évincer l'Église de la vie publique pour n'avoir ni concurrent ni conscience qui vienne lui rappeler ses limites. De la laïcité traditionnelle depuis le Christ, on passe au laïcisme qui est la religion de la franc-maçonnerie. Un long combat commence alors contre l'héritage chrétien, marqué notamment à la fin du XIXème par les lois de 1905 qui voient le triomphe des thèses franc-maçonnes et l'expropriation des biens de l'Église qui deviennent propriétés publiques.

L'hédonisme triomphant

La vie du chrétien est orientée vers la perspective du retour glorieux du Christ. Notamment être catholique implique un rejet des valeurs de ce monde, au nom du message évangélique. Or on constate de fait une apostasie croissante de la part des Européens. Au nom d'une « évolution de la société » qui n'a rien de réjouissant, la recherche de la gratification instantanée tient lieu de morale moderne. L'Européen moyen est de plus en plus enlisé dans un immédiat du corps et de ses pulsions.

La composante morale de la société recule nettement. Même rebaptisée « solidarité » par les francs-maçons, la charité entre êtres humains qui est au coeur du message du Christ se fait de moins en moins visible. Narcissisme, exhibitionnisme, surconsommation sont les actuelles valeurs du monde alors que paraît disparaître l'Espérance. Pour conforter ces valeurs, les élites cherchent à réécrire le passé des racines chrétiennes de l'Europe. Ils nient la réalité pour mieux la détruire. En même temps, ils appuient le plus possible les valeurs contraires au christianisme.

Un retour en arrière fulgurant

On observe actuellement un retour vers les formes sociales et intellectuelles pré-chrétiennes. Avant le christianisme et son message de justice et de partage, seule la domination brutale légitimait les sociétés. C'est pourquoi refuser les propositions fondamentales du Christ ne peut que nous ramèner de façon imperceptible vers les sociétés pré-chrétiennes. D'où la volonté idéologique actuelle de nier la nécessité fondamentale de la révolution christique sur le destin du monde.

Paradoxalement, les Européens en proie à l'apostasie remettent en cause la seule civilisation qui a tenté d’échapper au règne de la brutalité. La civilisation née du christianisme a misé sur l’égalité des personnes sous une même loi, et c'est peut-être ce qui gène le plus les adversaires de la foi chrétienne. Ceux-là même qui déchaînent différentes fortes de christianophobie (interdire l'exposition du crucifix dans les écoles etc) au sein même de l'Europe, ou qui appuient les forces hostiles à la chrétienté en dehors de l'Europe.

Que signifie « retrouver nos racines chrétiennes » ?

Platon disait que nous sommes des arbres plantés à l’envers, nos racines ne sont pas sur terre, mais au ciel. Retrouver nos racines chrétiennes signifie prendre nos distances avec le matérialisme, l'hédonisme, l'individualisme qui dominent actuellement la société. La proposition de l'Église catholique est de renouer avec l’humilité et la modestie, contre le narcissisme triomphant. Défendre la pudeur face à l'exhibitionnisme et l'obsénité. Miser sur la frugalité plutôt que sur la surconsommation.

Le « moi d'abord » est une atteinte constante au bien commun. Le pouvoir politique tente à la fois de contenir ces aspirations mortifères qui lèsent la vie en société, mais en même temps il encourage l'individualisme. Retrouver nos racines chrétiennes, c'est chercher a retrouver le sens du don et du sacrifice individuel. Mais pour mettre le bien commun au centre de la vie en société, il faut avoir les yeux tournés vers le Christ. Une nouvelle évangélisation de l'Europe paraît nécessaire, si les Européens ne sont plus capables de percevoir d'où ils viennent ni qui ils sont.

Lire d'autres articles portant sur la foi chrétienne.

➽ Page en ligne depuis 2010

Auteur: Malchiel
La reproduction de ce texte sur vos blogs est autorisée en citant la référence:
<a href="http://chretien.mywebcommunity.org/racines-chretiennes.html">Racines chrétiennes</a>

Vous souhaitez apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue sur le « site web chrétien », il suffit d'entrer en contact avec moi. Merci, et que Dieu vous bénisse.

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux