Les questions sociétales

Dans cette rubrique, je n'aborde pas seulement la question de la dénaturation du mariage (le prétendu “mariage gay”), mais aussi la question de l'euthanasie et de l'avortement et de façon générale ce que Sa Sainteté Benoît XVI appelait “les points non-négociables”.

“La gauche” et “la droite”, unies sur les questions sociétales

Il faut s'interroger sur la place énorme qu'occupent aujourd'hui en France les questions sociétales dans le débat politique. La politique n'est plus le lieu où l'on discute des problèmes économiques et sociaux, on a compris depuis longtemps que les politiques de tous bords sont impuissants et que leurs actions se réduisent à des gesticulations.

Il apparaît clairement que “la gauche” et “la droite” ont en commun une incapacité manifeste à résoudre les problèmes économiques, sociaux et politiques qui minent la société française, qu'il s'agissent de l'accroissement dramatique du chômage, de la désindustrialisation du pays, de la désespérance de la jeunesse ou du délitement de la démocratie.

Par conséquent comme le dit très justement le philosophe Yves Charles Zarka dans une tribune du Monde publiée le 7 février 2013, la préoccupation majeure du personnel politique est de montrer que la différence entre “la gauche” et “la droite” existe bien toujours. Or si ces différences n'existent plus sur les questions économiques et sociales, il faut bien permettre aux deux “camps” de continuer à s'identifier en marquant leur opposition.

C'est ici qu'interviennent les questions sociétales : sauvegarder la ligne de partage habituelle qui conforte les uns et les autres dans la représentation politique qu'ils entendent maintenir d'eux-mêmes. Les questions sociétales telles que celle du mariage gay a précisément pour but de sauver ce qui peut l'être dans le milieu politique.

les catholiques ont beaucoup à dire sur les problèmes économiques et sociaux, à travers la Doctrine Sociale de l'Église qui rejette aussi bien le collectivisme que le libéralisme. Nous avons aussi beaucoup à dire sur les questions sociétales, en particulier l'absurdité anthropologique que constitut le mariage gay. Mais il n'y a aucune nécessité de se positionner dans le système politique en choisissant “la gauche” ou “la droite”.

Tout au long de l'année 2013, la presse a dénoncé la mobilisation des catholiques en parlant de “retour aux valeurs morales”. De fait ceux qui ont choisi la vie chrétienne appelle de leurs voeux un tel retour, tant le monde en proie à la sécularisation et au matérialisme. Sa Sainteté Benoît XVI appelait d'ailleurs les catholiques à prendre position dans tous les grands débats de société, notamment sur les questions sociétales.

Un commentaire ? Contact !

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux