Le père Cugnasse évoque ses neuf années de vicaire général

Remplacé par le père Bruno Bories au poste de vicaire général, le père Claude Cugnasse raconte comment il a vécu cette mission méconnue. Extraits.

Durant toutes ces années, des événements vous ont-ils plus marqué que d’autres?
Je retire l’impression que notre diocèse est vivant, malgré toutes les pauvretés. Il existe une vie chrétienne solide dans ce diocèse avec des prêtres et des laïcs qui, vraiment, essayent de vivre l’Évangile, j’en suis persuadé. J’ai une admiration très profonde pour l’engagement généreux et réfléchi de chrétiens. Il y a des saints dans ce diocèse!

Un diocèse vivant, mais qui rencontre tout de même certaines difficultés. Lesquelles?
Il y a des difficultés très importantes dans le petit nombre et la diversité de formations des prêtres. La pauvreté du réseau d’Église, en particulier dans le monde rural, mais aussi parmi les cadres de la vie économique et culturelle, est problématique. On aurait de la peine, aujourd’hui, à citer quelques grands patrons ou responsables qui seraient des acteurs convaincus de la vie chrétienne.
Il y a aussi le peu d’impact de l’Église dans la pastorale des adolescents ou des grands adolescents. C’est pour cela que le père-évêque a souhaité la création de la pastorale des jeunes et la venue de Jérôme Colin.

Vous avancez que l’Église touche davantage les classes moyennes que les personnes en situation précaire et les cadres. Quelle piste de solution proposez-vous pour renouer avec ces derniers?
Sur le diocèse, nous n’avons pas de prise avec les patrons, les cadres ou les médecins. Il n’existe pas dans le Tarn de mouvements comme le MCC (Mouvements des Cadres Chrétiens) ou les EDC (Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens). Je pense que, pour ces personnes, il faut travailler sur des activités culturelles ponctuelles. Pourquoi ne pas répercuter les Semaines Sociales au niveau local? Ces personnes, souvent écrasées de responsabilités, comme les médecins face à des questions essentielles (avortement, bioéthique, euthanasie…), doivent pouvoir se réunir, entre pairs, autour de grands témoins.

Retrouvez l’entretien complet dans l’Echo du Tarn du jeudi 6 septembre.

• 4 septembre 2007 •

Vous vous sentez interpelé par ce que vous venez de lire? Vous souhaitez réagir ou en parler avec d'autres chrétiens? Nous vous invitons à nous contacter ou bien à poursuivre votre lecture en accédant au sommaire des articles.

Un commentaire ? Contact !

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux