Les néo-païens

Les rédacteurs du « site web chrétien » récusent les catégories politiques du genre « droite », « gauche », « extrême-droite » etc. Classer les concepts dans l'une ou l'autre de ces catégories signifie croire que « tout est politique » dans la société, ce qui nous paraît erroné. Nous pensons au contraire que « tout est religieux », ce qui nous permet de voir le Talmud derrière le sionisme, et les sectes franc-maçonnes derrière les Droits de l'Homme. Mais la franc-maçonnerie et le sionisme ne sont pas les seuls ennemis de l'Église, il faut parler aussi des néo-païens et du racialisme.

Le paganisme vient du latin paganus qui signfie « paysan », et désigne les croyances pré-chrétiennes qui avaient court notamment en Europe avant sa christianisation. Les populations des campagnes et des forêts restèrent plus longtemps rétives à l'évangélisation dans les premiers siècles de notre ère. Grâce à Dieu et à l'intense activité missionnaire des premiers chrétiens, l'Europe fut christianisée et servit de base à l'expansion de l'universalisme catholique dans le monde. L'ancien paganisme issu surtout de la culture celte et germano-scandinave disparut peu à peu, au profit des valeurs chrétiennes.

A partir du XVIII° siècle, le catholicisme a été battu en brèche par les sectes franc-maçonnes au nom de la « modernité ». En prenant le pouvoir en Angleterre, aux Etats-Unis puis en France, la franc-maçonnerie a commencé à détruire méthodiquement la société traditionnelle. Face à une sécularisation croissante, la Tradition catholique a alors constitué le pilier principal de la résistance à l'ordre bourgeois voulant dissoudre les liens sociaux au nom de l'Argent. Cependant, le refus du libéralisme et des « Lumières » a incité certains à se tourner vers un paganisme religieux axé vers la reconstruction des passés nationaux d'avant la christianisation.

On a alors assisté au cours du XIX° siècle à la reconstruction moderne des anciens paganismes, forcément en rupture avec le christianisme, mais rompant aussi avec le libéralisme franc-maçon. Cette fascination pour le paganisme antique a donné naissance à des courants sociaux et poliques racialistes, basés sur l'idéalisation d'une Europe pré-chrétienne et de la « race blanche ». En fait, ce néo-paganisme contemporain n'a que très peu à voir avec le paganisme antique des premiers Indo-Européens. Les mouvements racialistes néo-païens puisent dans la culture celte et germano-scandinave un ancrage pour résister au mondialisme.

Le mouvement néo-païen racialiste le plus significatif du XX° siècle est le nazisme. Avant d'être anti-libéral, le nazisme est avant tout anti-chrétien. Il refuse l'universalisme catholique, si bien exprimé par Saint Paul dans l'épître aux Galates « Il n'y a ni hommes ni femmes, ni Juifs ni Grecs, ni hommes libres ni esclaves, vous êtes tous un en Jésus-Christ ». Le nazisme se réfère à un passé germanique mythique, celui des guerriers barbares et cruels de la culture allemande païenne. Adolf Hitler était persuadé que la race allemande devait retourner à son ancienne croyance païenne.

Les nazis percevaient le christianisme comme une sorte de complot juif. Selon eux, l'amour et la compassion ne pouvaient pas fournir l'énergie spirituelle nécessaire pour la nouvelle Allemagne et sa prétendue « race supérieure ». Sous le régime nazi, les projets d'éradication du christianisme étaient portés par Martin Bormann et Alfred Rosenberg. Ils puisaient leur inspiration dans le paganisme germanique pré-chrétien et la religion des dieux Wotan et Thor, considérant que les racines hébraïques du christianisme étaient incompatibles avec leurs théories raciales.

Voici (parmi d'autres) une citation d'Adolf Hitler extraite du livre d'Hermann Rauschning « Hitler m'a dit » :

Le paysan doit savoir ce que l'Eglise lui a dérobé : l'appréhension mystérieuse et directe de la Nature, le contact instinctif, la communion avec l'Esprit de la terre. C'est ainsi qu'il doit apprendre à haïr l'Eglise. Il doit apprendre progressivement par quels trucs les prêtres ont volé leur âme aux Allemands. Nous gratterons le vernis chrétien et nous retrouverons la religion de notre race. C'est par la campagne que nous commencerons, et non par les grandes villes !

Les symboles néo-païens sont trés apparents dans le décorum nazi. Ainsi on retrouve le symbolisme mythologique néo-païen dans l’uniforme et les rituels des SS de Heinrich Himmler. Hitler, qui n'a jamais assisté à une cérémonie religieuse de toute sa vie politique, était aussi un fervent admirateur des opéras de Richard Wagner qui glorifiait la mythologie allemande pré-chrétienne. Les étudiants chrétiens de la Rose Blanche considéraient qu'Hitler représentait l'Antéchrist, et ils n'avaient sans doute pas tort. Symbole de la résistance chrétienne au nazisme, Mgr Lichtenberg qui fut déporté pour avoir prié à Berlin pour les Juifs, dira à la Gestapo: « Je n'ai qu'un seul Führer : Jésus-Christ ».

Terminons cet article sur la question de l'antisémitisme. Il s'agit d'une idéologie religieuse basée sur le néo-paganisme. Un chrétien respectueux de la Parole du Christ « Aimez-vous les uns les autres » ne saurait en aucune manière être antisémite. Cela ne signifie pas qu'en tant que chrétiens, nous devions faire allégeance aux préceptes de la religion judaïque, bien au contraire la Tradition de l'Église catholique a toujours enseigné les bases de l'antijudaïsme théologique. Mais cela n'a rien à voir avec l'antisémitisme, par nature néo-païen donc anti-chrétien.

Lire d'autres articles relevant de la dissidence.

➽ Page en ligne depuis le 7 mars 2011

Auteur: Malchiel
La reproduction de ce texte sur vos blogs est autorisée en citant la référence:
<a href="http://chretien.mywebcommunity.org/neo-paiens.html">Les néo-païens</a>

Vous souhaitez apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue sur le « site web chrétien », il suffit d'entrer en contact avec moi. Merci, et que Dieu vous bénisse.

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux