Maria Valtorta

Maria Valtorta est une mystique catholique italienne qui reçut l'exceptionnelle révélation des différents épisodes de la vie de Jésus et qui pendant huit ans (entre 1943 et 1951) écrivit 17 volumes sur le sujet, en particulier les dix volumes du livre de révélations privées intitulé « Il poema dell'Uomo-Dio » publié en français par les éditions Valtortiennes sous le nom de « L'Évangile, tel qu'il m'a été révélé ».

Maria Valtorta : La meilleure formation pour un prêtre à la pastorale


Première Journée nationale des Amis de Maria Valtorta, 28 mai 2016 à Paris. Conférence du père Yannik Bonnet à l'église d'Auteuil.

Maria Valtorta, un don de Dieu pour aujourd'hui


Une vidéo sur les extraordinaires visions de Maria Valtorta. Soulignons l'exposé didactique sur la nature des révélations privées et la position de l'Église sur le sujet.

Les visions de Maria Valtorta sont scientifiquement vérifiables


Dans cette conférence, Bruno Perrinet montre que les descriptions de Maria Valtorta sont cohérentes avec l'archéologie, l'histoire, la topographie, la chronologie. Les visions qu'elle a reçues de la vie de Jésus présentent tous les signes de l'authenticité.

En revanche on ne peut ignorer que les visions de Maria Valtorta n'ont jamais été en odeur de sainteté au Vatican. La Congrégation pour la doctrine de la foi (que l'on appelait le Saint-Office à l'époque) a examiné l'ouvrage « L'Évangile, tel qu'il m'a été révélé » en 1949 lorsqu'il circulait sous forme de pages dactylographiées. Non seulement Rome lui a refusé l'imprimatur mais l'a interdit de publication.

En 1956 l'éditeur Michele Pisani commence à publier les pages dactylographiées sous forme de livre. A la publication du quatrième tome en 1959 sous Jean XXIII, la Congrégation pour la doctrine de la foi met l'ouvrage à l'Index (16 décembre 1959, publication du décret le mardi 5 janvier 1960). Le lendemain du décret, un article de L'Osservatore Romano revient sur les motifs de la condamnation en indiquant entre autre:

« Les quatre Évangiles nous présentent un Jésus humble et réservé ; ses discours sont brefs et incisifs, mais tombent toujours juste. Par contre, dans cette espèce d'histoire romancée, Jésus est loquace au maximum, presque sur un ton publicitaire, toujours prêt à se proclamer Messie et Fils de Dieu, et à donner des leçons de théologie dans les mêmes termes que ceux qu'emploierait un professeur de nos jours. » (L'Osservatore Romano, 6 janvier 1960)

Le journaliste relève certaines contradictions, par exemple entre « l'humilité et le silence de la Mère de Jésus » que l'on trouve dans le Nouveau Testament et l'ouvrage de Maria Valtorta où « la Très Sainte Vierge a la faconde d'un propagandiste d'aujourd'hui » et où elle apparaît omniprésente, « toujours prête à donner des leçons de théologie mariale qui suivent les développements les plus récents des spécialistes actuels en la matière ».

De plus le livre de Maria Valtorta contient des invraissemblances théologiques, comme par exemple l'expression « la seconde née du Père » utilisée à plusieurs reprises pour parler de la Vierge Marie. On y trouve aussi l'idée selon laquelle « Pendant le temps que tu resteras sur la Terre, c'est toi qui seconderas Pierre comme hiérarchie ecclésiastique » ce qui revient à inventer une nouvelle mariologie peu conforme avec le catholicisme.

Peu après la mise à l'Index par Rome, le livre est réédité en 10 volumes cette fois. Le 1er décembre 1961 l'Osservatore Romano publie à la une un nouvel article exposant à nouveau les raisons de la condamnation.

Lorsque l'Index est aboli en 1966, le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (cardinal Alfredo Ottaviani) expliquera que quoiqu'il n'y a plus d'interdiction sur les livres concernés, la force morale de l'Index reste intact. Le 31 janvier 1985 son successeur (le cardinal Joseph Ratzinger) enverra un courrier à l'archevêque de Gênes (le cardinal Siri) confirmant que la diffusion des textes de Maria Valtorta n'est pas « opportune ».

L'Église catholique se prononcera à nouveau en avril 1993 sur les dictées de Maria Valtorta, expliquant qu'elles « ne peuvent être considérées comme étant d'origine surnaturelle ». C'est la quatrième intervention de l'Autorité ecclésiale, après l'interdiction de publier dès 1949, la mise à l'Index en 1960 et la lettre du cardinal Ratzinger en 1985. Par la suite des théologiens comme le prêtre jésuite Mitch Pacwa ont continué à pointer les incohérences théologiques nombreuses et graves du texte, le rendant incompatible avec le dogme catholique.

Le sujet reste malgré tout polémique sur de nombreux forums catholiques où s'affrontent partisans et adversaires des écrits de Maria Valtorta. On peut observer que les lignes de fracture sont souvent celles qu'on retrouve sur la question des révélations privées et des apparitions mariales dans le monde: Medjugorge (Bosnize-Herzégovine), El Paso, Oliveto Citra, Terra Blanca (Mexique), Scottsdale (USA), au Vénézuela, à Naju (Corée).

En France le Père René Laurentin (frère de Ménie Grégoire) est particulièrement actif sur la question des apparitions et des révélations privées. Ainsi il paraît suggérer qu'il existerait un quatrième secret de Fatima. Ce que le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat en 2010, avait clairement écarté.

➽ Page en ligne depuis le 26 octobre 2016

Auteur: Malchiel
La reproduction de ce texte sur vos blogs est autorisée en citant la référence:
<a href="http://chretien.mywebcommunity.org/maria-valtorta.html">Maria Valtorta</a>

Poursuivre la lecture vers des articles sur des thèmes similaires: Lire la Bible, Psaumes, Jim Caviezel, Maria Valtorta, Le baptême de feu, Refaçonner l'homme, Le Pape François, Les évêques de France, Le cardinal Barbarin, Le Saint Siège, Benoît XVI, L'Église, Les soldats de Satan.

✉ Pour entrer en contact avec le « site web chrétien » ou pour apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue, envoyez-moi un email. Merci, et que Dieu vous bénisse.

☑ Pour vous abonner à ma lettre de diffusion:

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux