Maghrébins de France

Leurs pères sont venus en France dans les années 50-60, pour satisfaire les besoins de main d'oeuvre dans les industries français lors de la période de plein-emploi. Plus tard, leurs mères les ont rejoint dans les années 70 avec la politique de regroupement familiale chère au pouvoir giscardien. A partir des années 80, un réseau communautariste fort influent dans la presse et au gouvernement du PS a tout fait pour monter les enfants d'immigrés du Maghreb contre les Français de souche, à travers des associations comme SOS Racisme. Ce fut le début de l'idéologie de l'« anti-racisme ».

Beaucoup de Maghrébins de France se sont sentis flattés à l'époque par l'intérêt dont ils faisaient l'objet de la part des médias et de la bien-pensance. Alors que leurs parents étaient tout au bas de l'échelle sociale, eux se sont sentis ouvrir des portes et ont pu tourner leurs frustrations contre les Français de souche, qui étaient souvent eux-mêmes des enfants d'immigrés italiens, espagnols, polonais. Les jeunes d'origine maghrébine qui ont cru à l'« anti-racisme » à la sauce Mitterand auraient dû se méfier ! Car le projet qui était derrière visait à les instrumentaliser pour empêcher leur intégration et en faire un groupe à part dans l'espace public.

L'idéologie de l'« anti-racisme » a crée dans les années 80-90 un mur d'incompréhension entre les jeunes d'origine maghrébine et les Français de souche. Mais cela ne suffisait pas, il fallait aussi empêcher que les jeunes Franco-maghrébins ne retrouvent les racines de leurs parents (l'Islam). Dans ce but, les bien-pensants se sont appuyés sur la sous-culture du rap et du hip-hop, l'idée étant que les jeunes des quartiers s'identifient le plus possible à la figure du Noir américain des ghettos. Sous-prolétaire inféodé au monde du show-business, souvent dépendant de la drogue, le personnage du rappeur est sans foi ni conscience politique.

Les musulmans sont élevés dans des valeurs de dignité et de respect qui sont familières aux rédacteurs du site web chrétien puisqu'elles ressemblent aux valeurs chrétiennes dont nous sommes imprégnés. Ce respect des valeurs de la loi naturelle est commun aux musulmans et aux catholiques, c'est pourquoi l'antisionisme nous est commun. Or les sionistes ont voulu verrouiller leur instrumentalisation des Maghrébins de France en faisant d'eux des déracinés sans foi ni vraie culture. Ce n'est pas un hasard s'ils sont alliés depuis la fin du XIX° siècle aux francs-maçons, dont la tâche historique est de détruire l'Église catholique.

Tout a donc été fait pour que les Franco-maghrébins soient des étrangers aussi bien en France qu'en Islam. Et puis soudain, patatras ! Des évènements comme la seconde Intifada palestinienne, puis l'agression américaine en Iraq (donc une des conséquences est l'agravation des persécutions contre les chrétiens d'Orient) ont fait exploser le vernis de l'« anti-racisme » institutionnel. Les Maghrébins de France qui étaient l'objet de toutes les attentions médiatiques bienveillantes ont peu à peu changé de perspective. La domination sioniste sur les consciences a commencé à marquer le pas.

Le phénomène de retour à l'Islam que l'on observe actuellement chez les Franco-maghrébins est très dérangeants pour les deux lobbies communautaristes qui dominent la France : les sionistes (anti-musulmans au nom de la défense d'Israël) et les francs-maçons (anti-musulmans au nom de leur religion laïciste). Aprés avoir été les « chouchous de la République » dans les années 80-90, les Maghrébins de France sont en passe de devenir des parias dangereux que les lobbies sionistes (CRIF) et maçonniques (Riposte Laïque, etc) jettent en pâture à la vindicte publique.

Il est frappant de voir comment les anciens idéologues de l'« anti-racisme » institutionnel s'appuient aujourd'hui sur des sentiments malsains pour défendre aussi bien l'État militaro-théocratique d'Israël que la République maçonnique en France. Pour notre part en tant que catholiques, nous avons toujours combattu l'ignoble antisémitisme de même que tous les autres formes de racisme, au nom du message du Christ « Aimez-vous les uns les autres ». Notre antijudaïsme théologique est la critique de la religion talmudique qui n'a plus grand-chose à voir avec le vrai judaïsme des origines.

Concernant les Franco-maghrébins, nous ne renonçons pas à faire oeuvre d'évangélisation dans cette communauté, comme dans toutes les communautés présentes sur le sol national, en leur présentant le message du Christ et en priant pour que le Saint Esprit agisse. Les progrès du christianisme en Algérie sont peut-être l'indice que nous pouvons réussir à convertir ces Français, de la même façon que des milliers de Maghrébins se convertisent chaque année en Algérie. C'est le seul moyen de réaliser l'unité de tous les Français autour d'une même foi, qu'ils soient Français de souche ou Maghrébins de France.

• Page en ligne depuis le 13 février 2011 •

Pour entrer en contact avec les rédacteurs du site web chrétien, ou si vous souhaitez apporter votre contribution en publiant votre propre point de vue, s'il vous plaît contactez-nous sur cette adresse email. Merci, et que Dieu vous bénisse.

 Problème de droit d'auteur ? Contactez-moi pour faire retirer toute donnée soumise à droit d'auteur.
Faire un lien ? <a href="http://chretien.mywebcommunity.org/">site web chrétien</a>
Tous droits réservés © 2016 Chrétien [chretien.mywebcommunity.org] pour les textes originaux